+90 542 234 00 34 [email protected]
Une greffe de cheveux est une solution lorsque l’on se considère trop jeune pour les perdre, ou lorsque l’on ne désire pas se raser le crâne ne constatant se dégarnir. Mais de mauvaises pratiques peuvent conduire à l’échec d’une transplantation. Il appartient au patient de prendre soin de son crâne une fois la greffe de cheveux effectuée, au risque de voir ses efforts et son investissement réduits à néant. On vous en dit plus au fil de cet article.

Le mauvais choix du chirurgien

Le choix du chirurgien est bien sûr fondamental lorsque l’on se décide à réaliser une greffe de cheveux. L’expérience est la clé d’une opération réussie, et les praticiens qui commencent tout juste à opérer leurs clients ne sont pas les plus indiqués pour les manipulations délicates que cela implique.

En effet, l’investissement en termes de temps et d’efforts lors d’une transplantation capillaire est très important. Les méthodes FUE et DHI, par exemple, impliquent des processus opérationnels très précis, très sensibles. Il importe également de choisir une bonne direction pour la repousse, et bien d’autres paramètres doivent être pris en compte pour un résultat final optimal. Le Dr. Cinik est fort d’une expérience de nombreuses années, qui lui vaut sa renommée en Turquie.

Tous les patients ne sont pas forcément faits pour cette opération

Tous les antécédents médicaux du patient doivent être connus avant de procéder à l’opération. Divers facteurs tels que sa génétique ou sa classification de perte de cheveux sont très importants à considérer. Bien souvent, les personnes dont la calvitie n’est pas assez avancée doivent patienter plusieurs années avant de réellement pouvoir se faire opérer.

Pourquoi faut-il faire attention aux soins postopératoires ?

Réaliser une transplantation capillaire n’est pas un tour de magie ! Une fois que vous vous faites opérer, vous devez attacher un soin tout particulier à votre cuir chevelu. Ce que l’on appelle les soins postopératoires sont capitaux. Ce traitement doit s’effectuer sur les jours et les semaines qui suivent l’intervention et les indications du chirurgien doivent être scrupuleusement respectées.

Des croûtes peuvent apparaître sur les tiges capillaires, il faut pourtant éviter de les gratter en se lavant la tête, au risque de nuire aux greffons. A l’inverse, des conditions une mauvaise hygiène peut conduire à des infections. Il faut donc se laver régulièrement, mais en douceur, et éviter de s’exposer aux rayons du soleil. Vous ne devez pas hésiter à poser vos questions à votre praticien.

Pourquoi faut-il être patient ?

Parfois, on parle d’échec alors même que les délais ne sont pas encore écoulés. Comme évoqué plus haut, une greffe de cheveux n’aura pas les mêmes effets qu’un coup de baguette magique. Il bien sûr attendre plusieurs mois avant de pouvoir observer les premiers résultats de l’intervention effectuée.

L’impatience peut donc tout simplement conduire à une impression d’échec, alors qu’il suffit juste à la personne concernée d’attendre quelques mois.

Attention aux cliniques malhonnêtes

Nul n’est à l’abri des escroqueries. En choisissant votre clinique, vous devez faire attention à ne pas tomber sur des praticiens peu scrupuleux. La médecine n’est pas épargnée par ces individus, qui parfois pullulent. Cela est d’autant plus vrai que la greffe de cheveux concerne parfois des patients en détresse, qui éprouvent un mal-être et qui souhaitent en sortir.

Il faut donc faire attention à qui vous vous adressez. Vérifier avec soin tous les gages de crédibilité présentés par la clinique auprès de laquelle vous souhaitez confier votre opération. Si vous vous adressez à un établissement réputé, vous êtes sûr d’être entre de bonnes mains !

Chat with us